Pour chaque type de peinture il y a un type de pinceau à utiliser. La qualité du pinceau est importante mais aussi le type de poil, utiliser de bons outils est essentiel pour l’efficacité du travail et pour progresser.

La technique de l’aquarelle requiert des pinceaux qui doivent absolument être constitués d’un « ventre » qui puisse bien retenir l’eau et les pigments. En effet, une bonne réserve d’eau dans le pinceau permet d’éviter trop d’allers-retours entre le papier et le pot d’eau et de travailler un petit moment sans avoir à remouiller le pinceau trop souvent.
Les pinceaux en poils naturels (petit gris et martre) sont recommandés mais aujourd’hui d’excellents pinceaux en poils synthétiques existent (notamment la gamme Softaqua de la marque Raphaël) et imitent très bien les poils naturels.

Voici une petite liste de pinceaux pour pratiquer l’aquarelle :

Les « petits gris purs », en poils d’écureuil, ont une pointe fine et une réserve d’eau qui permettent à la fois de travailler en masse et de dessiner des détails du bout du pinceau. Souvent, je travaille avec un seul pinceau de ce type, mais tout dépend du dessin que vous réalisez (réaliste avec beaucoup de détails, plutôt abstrait, etc.).

Pinceaux petit-gris de la marque Raphaël, série 803

Les pinceaux en martre permettent de poser des touches affirmées avec souplesse et fermeté.

Les pinceaux-brosses en poils synthétiques permettent de dépigmenter le papier.

Spalter de la gamme Softaqua de Raphaël

Les spalters en poils synthétiques mouillent de grandes surfaces de papier, souvent utilisés pour préparer le papier, pour l’humidifier avant de travailler l’aquarelle en technique « humide sur humide » dessus.

Une brosse à dents vous permettra de jouer avec les projections de couleur.

Bien sûr, chacun est plus à l’aise avec tel ou tel type de pinceau. Libre à vous de choisir votre marque, du moment que le pinceau est spécifique à la technique de peinture utilisée. Il n’y a pas de secret, il faut tester pour trouver son outil de prédilection.

Le nettoyage des pinceaux

Après avoir utilisé vos pinceaux, il est impératif de bien les nettoyer pour qu’ils puissent durer dans le temps. Un pinceau peut perdre sa pointe à cause d’une accumulation de particules de pigments à sa base, ce qui écarte les poils et empêche la pointe de se former.

Frottez doucement les poils du pinceau dans la paume de votre main avec de l’eau tiède. Vérifiez que l’eau qui coule du pinceau est bien claire, qu’elle ne contient plus de trace de pigment.
Pour un nettoyage plus poussé (à faire de temps en temps), vous pouvez utiliser du savon. Préférez un savon doux afin de ne pas endommager les poils. N’oubliez pas de nettoyer également la virole. Rincez bien et reformez la pointe du pinceau entre le pouce et l’index. Laissez sécher le pinceau à plat, sur une serviette éponge par exemple, afin de ne pas laisser l’eau s’infiltrer dans la virole, ce qui provoquerait un gonflement du bois du manche et écarterait les poils. Le mieux est d’utiliser un pincelier ou lave-pinceaux, le pinceau est tête en bas pour laisser couler l’eau. Une fois sec, vous pouvez ranger le pinceau dans un pot, poils orientés vers le haut.

Petites astuces

  • Pour conserver les pinceaux aquarelle de la poussière, vous pouvez les stocker dans une serviette éponge ou dans une boîte hermétique si vous ne les utilisez pas pendant un certain temps.
  • Ne laissez pas vos pinceaux dans le gobelet d’eau, cela écrase la pointe ! Quand vous ne les utilisez pas, posez-les simplement à plat à côté pour les reprendre ensuite.
  • Quand vous nettoyez un pinceau pour changer de couleur, ne l’écrasez pas au fond du gobelet, agitez-le simplement dans l’eau.